Bouyel a commencé la musique à Pointe-Noire au Congo et est passé par la Côte d’Ivoire avant de rejoindre le pays où il est né : la Mauritanie. Il s’inspire, dans la pure tradition des régions du fouta, des rythmes m’balax et des mélodies congolaises.