JEUDI 15 SEPTEMBRE – 18H30

Le projet archéologique franco-mauritanien CUPRUM, CUivre : Production et Usages à l’Holocène en Mauritanie, est soutenu scientifiquement et financièrement par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International. Il reprend, avec une démarche interdisciplinaire novatrice, la question des débuts de la métallurgie du cuivre en Mauritanie, soulevée il y a plus d’un siècle par B. Crova et pour laquelle les derniers travaux, remontant à quarante ans, avaient mis en position clef la région d’Akjoujt, en Mauritanie, pour la compréhension de l’apparition et du développement du cuivre en Afrique de l’Ouest.

Le projet suit une dynamique d’interaction entre des recherches de terrain et de laboratoire suivant une démarche de recherche qui combine plusieurs sciences (archéologie, métallurgie, géologie, métallogénie, sciences du laboratoire).

Le projet CUPRUM repose sur un vaste réseau de partenaires institutionnel Franco-Mauritaniens publics et privés (IMRFP, EMiM, MCM, BNM, Université de Nouakchott, CNRS, laboratoire TRACES, Université de Toulouse 2). Parmi ces partenaires il convient de souligner la compagnie Mauritanian Copper Mine (MCM) qui est l’un des mécènes principal du projet.

Ces travaux et les résultats préliminaires seront présentés à l’Institut français de Mauritanie par :

  • Dr. Antoine COURCIER, chercheur en archéométallurgie des métaux non-ferreux (Laboratoire TRACES, CNRS UMR-5608, Toulouse)
  • Prof. Dr. Ethmane Dadi Essaid, chercheur à l’Institut mauritanien de Recherche et de Formation en matière de Patrimoine (IMRFP)
  • Prof. Dr. Elemine Ould Mohamed Baba (Université de Nouakchott)
  • Prof. Mohamed Abdoullah Ould Bagga, géologue (Département développement ressources, MCM).

Entrée gratuite / Grande salle de l’IfM