Par Catherine Taine-Cheikh

Toutes les langues évoluent au fil des siècles et à travers l’espace, mais dans le cas de l’arabe, la diversification se manifeste essentiellement à l’oral, et ce, par une multitude de traits particuliers. Le hassâniyya, qui fait partie des dialectes les plus originaux, présente une unité remarquable d’un bout à l’autre de son aire, bien qu’il soit parlé bien au-delà des frontières de la Mauritanie. On réfléchira sur ce que la hassâniyya a conservé de l’arabe ancien, ce qu’il a en commun avec l’arabe maghrébin ou les dialectes de nomades, et ce qu’il a emprunté ou développé au contact d’autres langues comme le berbère zénaga. On s’intéressera aussi à ce que la littérature orale en hassâniyya a de spécifique et à son influence possible sur certaines caractéristiques du dialecte.