« À Nouakchott à PK17, l’adduction souterraine de l’Aftout Es-sahli, croise la route pour rejaillir de l’autre côté sous forme d’un gigantesque dispositif de stockage. Là où le réseau s’épuise, l’eau prend des chemins de traverse au moyen de contenants, du plus grand au plus petit, du plus neuf au plus transformé. L’habitus du désert en mode urbain.

Infrastructures, acteurs, points d’eau, contenants… L’exposition s’inscrit dans le projet « L’eau, richesse du désert  » qui propose un regard sur la place de l’eau dans la structuration de l’espace culturel, social, géographique et visuel. »

Ursula Schmidt